samedi 22 juin 2013

Mon Ardéchoise


Retour sur cette superbe cyclo sportive qu’est l’Ardéchoise c’est pour ce long weekend de juin que le rdv est pris on sera 3 au départ (seb,xav et moi) on part de bon matin de Maurepas ce vendredi 14 juin il est à peine 6h30 (ca va être un gros weekend end)
 


La route se passe sans encombre on arrive sur st Félicien village départ et d'arrivée de tous les parcours il est 13h30 des parkings de partout on sent la grosse organisation on part au retrait des dossards un petit tour par le village exposant (avec de beau canyon en vitrine) j’en profite pour acheter les nouveaux bidon de chez Ekoi  bien sympa
 

 
Un ravitaillement dans un des restos de la place de st Félicien il est déjà 14h30 j’ai faim !! et on reprend la route direction une belle petite maison au cœur de la campagne ardéchoise avec une vue sur le Rhône incroyable. On passe l’après-midi tranquille ça discute vélo un peu de piscine une grosse assiette de pâte et au dodo demain réveil à 5h car départ de st Félicien pour 7h30
 
 

 
Le lendemain, samedi on part 6h de la maison et on se trouve une petite place pas trop loin du départ on se prépare chacun a son rythme certain font un arrêt au stand ;) je pense bien à ne rien oublier (la journée s’annonce longue) j’emmène à manger trop car je ne consommerais rien tellement les ravitaillements sont riche. On trouve notre sas de 1000 à 2000 on essaye de faire entrer julien mais NON il ne laisse rien passer dommage bonne route
 
 


On entend dans les hautparleur Mr robert Marchant 100 ans et toujours sur un vélo bravo monsieur et le départ est donnée on piétine jusqu’à la ligne et c’est parti on se suis a 3 jusqu’au 15 eme Kms et xav nous souhaite bonne route (il a choisi de faire le doux et ses 85Kms pour 1525 de D+)
 

 
 je roule avec seb on prend la pause ensemble sur les quelque photo présente dans le col du buisson et c’est parti seb envoi du lourd on vient de passer le village de pailharès et mon compteur affiche déjà des vitesse de 29-30 km/h (on monte bien un col la !!)  Il me sort à chaque fois « vient on prend ce groupe et puis un autre ». Arriver au sommet du buisson 920m d’altitude et l’on redescend sur Lamastre seb me met bien 3 virage d’avance (ça descend fort) la privatisation des cols est un plaisir les premier groupe de spectateur  se forme dans les villages la population ardéchoise est vraiment accueillante ça ressemble à un 14 juillet pour eux j’adore 
 
 

On passe le col des Nozières (671m) sans difficulté et redescend sur le Cheylard pour arrivés au pied de LA difficulté du jour le col de Mézihac (1119m) 25 Kms de grimpette une première pour moi sur autant de distance ça se passera super bien jusqu’à 3 kms du sommet ou le ravitaillement se fera grandement sentir

 
Arrivés au sommet petite pose ravito, photo (ba oui on est touriste) je ferais d’ailleurs une belle rencontre avec un bénévole d’une gentillesse énorme a l’image de cette course qui nous tiendra nos vélo pendant que l’on prend du bon temps on échange quelque mots et on repart je me dit cool ça va descendre et bien non on continue sur un bon faux plat montant de 15kms pour finir au point culminant de la journée le col de Gerbier de Jonc (1417m)
 
 


On redescend sur St martin de Valamas (ou j’arriverai à suivre seb la confiance est la !!) et on attaque la 2eme grosse difficulté de la journée le passage par St Agreve et le col de Freydaparet (1115m) ou le ravitaillement y est plus que gigantesque impressionnant tout ce monde seb me fera un petit coup de chaud (il doit faire + de 30°C) plus de peur que de mal on prend le temps on mange on boie bien et on repart un passage par le col de Rochepaule (892m) et on descend sur la dernière difficulté la montée vers Lalouvesc et son col a 1092m on commence bien mes jambes sont encore bonne je monte à mon rythme les panneau indiquant chaque prochain kilomètre m’aide a gérer l’effort j’aperçois le panneau commet à 7 Kms mais je crève de chaud je m’arrête et retire ce maillot de corps qui est rester bien trop longtemps seb me rattrape au moment où je repartait et me dit qu’il veut faire de même je l’attend mais au moment de repartir la poisse j’ai crever on se re-arrete je change ma chambre à air seb me donne un coup de main et repart a son rythme je le rattrape dans le col et lui dit que je vais prendre un peu d’avance car la prochaine descente sera tranquille(c’est 25 kms jusqu’à l’arrivée en descente),car mon pneu arrière n’est pas au top de sa forme et qu’il me rattrapera, j’ arrive au sommet de la Louvesc je rempli mon bidon au ravito et j’apprendrais plus tard que seb est passer sans que l’on se voit du coup je roulerais peinard jusqu’à la ligne d’arrivée pendant que lui sera tête dans le guidon pour me rattrapé

Au final j’aurai avalé les 176 Kms de la Volcanique (3210m de D+) en 6h45 et 26,2 de moyenne  (7h30 arrêt compris)
Seb m’aura mis 6 min dans la descente après la Louvesc et fini en 7h24

On se retrouve après la ligne le temps de rendre ma puce et de faire une photo avec Mr Laurent Brochard. On retrouve xav qui a fini les 85 Kms du doux en 3h33 il aura le plaisir de nous narguer avec les photo de son repas et de sa bonne bière prise un peu plus tôt le retour sur notre lieu de résidence se fera tranquille la fatigue étant bien présente

Julien finira le circuit des Boutieres et ses 125 Kms (2400m de D+) en 5h33

En résumé un bilan plus que positif je m’était fait une bonne idée de cette région et de leur habitant en voyant quelque reportage des années précédente et cela s’est plus que confirmer, une course que je recommanderait sans hésitation pour tous les type de coureur occasionnel ou confirmé des ravitaillement hors norme des bénévoles partout, pour ma part un weekend parfait de bout en bout avec un grand merci au parents de Julien pour l’accueil (et les cerises ;)

2 commentaires:

  1. super résumé ,rien a dire !!! c est clair un super week end !!! a refaire sans moderation !!!

    RépondreSupprimer